27 février 2014

un peu, beaucoup, à la folie!

Classé dans : actualité — hervele @ 10 h 38 min

François Hollande étant en difficulté sur le plan économique, il devient pour le PS plus qu’urgent de satisfaire les clients électeurs en marquant son territoire par diverses productions législatives (je n’irai pas plus loin dans la comparaison canine) qui pourraient faire partie de la liste suivante et auraient comme point commun d’acheter du symbolique à peu de frais et de nuire un maximum à la partie du peuple français que la gauche perdu tout espoir de convaincre un jour.

Cette partie du peuple peut regrouper, de façon plus ou moins complète, les catégories sociales suivantes: catholiques, retraités, propriétaires fonciers, familles traditionnelles, militaires, agriculteurs, expatriés, professions libérales, et bien sûr les riches. Jeu: deviner le point commun entre eux!  C’est facile, au demeurant, ce sont tous des gens qui liraient ces mesures en pensant « oulala qu’est-ce qui nous tombe encore dessus » au lieu de « enfin un progrès vers une vraie société moderne ».

Je fournis donc, et à vocation de compléter l’un de mes précédents billets qui traitait surtout d’égalité homme-femme (voir ici), quelques idées à la gauche, d’une part parce que quand elles arrivent au compte-goutte on a du mal à se faire une idée du tableau entier, et d’autre part pour le plaisir de faire des pronostics, même s’il m’en coûte, et enfin, pour contrecarrer une mauvaise habitude de ce gouvernement consistant à ne jamais aller jusqu’au bout de ses logiques (sans doute pour ne pas effrayer la population).

main cachée poker PS

Qui veut vraiment le socialisme à l’état pur?

 

INSTITUTIONS

- Transformer la devine nationale en « Egalité – Fraternité – Liberté »

- pénaliser la critique de l’Europe et de l’euro

- Créer un « comité indépendant* d’évaluation républicain« , chargé de juger si tel ou tel parti est républicain ou non. *indépendant… du pouvoir peuple, bien entendu.

- inscrire dans notre constitution que la France est un pays multiculturel

- supprimer la francophonie

 

EDUCATION

- interdiction de l’éducation à la maison

- suppression des écoles libres, des grandes écoles

- remplacement du baccalauréat par un « entretien de fin d’études secondaires »

- interdiction de la fessée aux enfants, sur le modèle norvégien (qui ne marche plus)

 

FISCALITÉ – ECONOMIE

- abrogation des déductions fiscales pour dons aux associations non agréées par l’état

- la confiscation des stocks d’or des particuliers

- la saisie de 10% de l’épargne sur les comptes bancaires

- la suppression du quotient familial

- la déclaration de toutes les transactions en liquide entre particuliers et la création d’une TVA sur la revente d’objets d’occation (le site Leboncoin.fr étant un ennemi de la croissance)

- le prélèvement de l’impôt à la source

- l’interdiction d’héberger gratuitement quelqu’un (pas de loyer)

- proportionner au revenu toutes les taxes et redevances fixes, ainsi que tous les services publics (eau, tranports, soins, etc.)

 

EN VRAC

- Rendre la télévision obligatoire dans chaque foyer.

- l’interdiction de la propagande hétérosexuelle.

- le suicide assisté pour toute personne le demandant ou étant en incapacité de le demander.

- interdiction de travailler après 60 ans et du travail bénévole (je suis en retard!)

- interdiction de la chasse, du scoutisme.

- Cultes: interdiction de faire sonner les cloches des Eglises et obligation d’accepter de célébrer des mariages religieux homosexuels (avec possibilité de dérogation exceptionnelle pour certaines religions)

 

C’est là un premier jet, et je ferai évoluer la liste au gré de mes réflexions. Je ne suis pas le premier à faire ce genre d’exercice, si cela vous plaît je vous recommande la bande dessinée « SOS Bonheur » qui est un régal de dystopie.

Hervé.

28 octobre 2013

Ecotaxe, Léonarda… les compromis de l’échec

Classé dans : actualité,économie,res publica — hervele @ 18 h 54 min

Compromis, chose due.

S’il était encore besoin d’un nouvel exemple pour montrer à quel point toute politique menée par ce gouvernement se limite actuellement à gratter n’importe quel bouton de moustique qui se met à démanger dans ce pays, sans réaliser qu’il va réveiller tous ceux qui sont à côté et finir par avoir le bras vraiment, vraiment à vif, et bien je vous proposerais de réfléchir aux inquiétants points communs entre les affaires Léonarda, écotaxe, travail dominical, et imposition à 75% sur le football.

La primolocutocratie: ce pourrait être la mauvaise habitude de dire oui au premier qui a parlé, puis de s’en mordre les doigts.

Et oui, inlassablement, dans une sorte de mouvement perpétuel, nos dirigeants répètent les mêmes erreurs et les mêmes attitudes désastreuses pour la société: dans l’affaire Léonarda, face à la gronde lycéenne, l’éxécutif trancha par une sorte de compromis absurde qui eut le mérite d’à la fois mécontenter tout le monde et de diviser la famille même de Léonarda. De diviser, plus généralement, les sans papiers en ceux qui triment pour s’intégrer (mais n’y arrivent pas parce qu’ils ne font pas la Une de Libération) et ceux qui ont attrapé le pompon et ont droit à un tour gratuit.

Ecotaxe, Léonarda... les compromis de l'échec dans actualité gratter_argent

Une main qui gratte, une main qui distribue

Sur le bienfondé de l’écotaxe, je ne me prononcerai pas. Ce que je vois c’est qu’il y a une loi, que ce soit celle sur l’immigration, celle sur la taxe à 75% ou celle sur la fiscalité des transports routiers. Face à cette loi des lobbies du football se plaignent de manquer de millions, et manquent d’arracher à l’éxécutif un régime dérogatoire. Face à cette loi les agriculteurs bretons qui n’ont plus rien à perdre et manifestent dans un violent chant du cygne… La gouvernement, alors, magnanime et soucieux de rassurer les inquiétudes des français qu’ils découvre soudain, convoque les plus bruyants des grognons et leur glisse un petit chèque dans la main, aux yeux et à la barbe de tous.

Et vous, Français, peuple déjà divisé sur le mariage, sur les retraites, sur le droit au travail le dimanche… vous voici désormais montés les uns contre les autres selon votre région! Car si nous soutenons nos amis bretons, pourquoi ont-ils eu droit à un traitement de faveur et pas leurs confrères perdus au fond des alpages? Pourquoi le transporteur qui livre un industriel breton paiera alors quel l’industriel voisin situé à 500 mètres de la limite de département, lui ne paiera pas? Pourquoi ce gouvernement rémunère-t-il en petits arrangements à l’amiable le fait d’aller casser des infrastructures* et jeter des victuailles sur les CRS (pendant ce temps les étudiants, eux, sont réduits à mettre le feu à des poubelles vides c’est malheureux)?!

*(qui auraient pu être reconvertis le cas échéant en sympathiques panneaux de messages autoroutiers « il fait chaud: buvez »)

Mais gardons le cap, comme dirait Hollande! A l’enseignement d’un si bon maître, je n’ose me mesurer mais ne peux m’empêcher d’improviser un compromis à la « Hollande » pour, l’aéroport de Nantes, à la louche: vous expropriez les ruraux en les dédommageant du double du tarif légal, puis vous faites construire des grands parkings en béton plutôt qu’un aéroport qui fâche. Win-Win!

Bref. Ceux qui nous dirigent feraient bien de rouvrir leur gaffiot. Ils y apprendraient, par exemple, que l’étymologie du mot « compromis » signifie « pour mettre ensemble »… le sens des mots est parfois assez cruel, non?

Hervé Legourvière.

Je vous recommande mes articles reliés:

La politique arbitre: bienvenue dans le monde où celui qui crie le plus fort fait la loi

Le débat sur le travail du dimanche n’est pas là où il paraît.

Pourquoi il est désastreux d’accuser les entreprises de vouloir rester apolitiques

Pourquoi il faut s’empresser de ne plus trier ses déchets

 

5 juillet 2013

Faut-il avoir peur du risque nucléaire (militaire)?

Classé dans : actualité,pensées — hervele @ 14 h 40 min

Risques de crise nucléaire en Iran et en Corée du Nord: quelques réactions en vrac (et non en chaîne)

Faut-il avoir peur du risque nucléaire?

Il faut bien admettre que depuis l’attaque de deux villes japonaises par little boy et fat boy, les « nukes » n’ont fait aucune victime intentionnelle en 70 ans. On a eu des crises, oui, avec le point culminant à Cuba en 1962 où on aurait frôlé la catastrophe. Mais existe-t-il une menace qui s’est aussi peu concrétisée et qui pourtant a fait l’objet d’autant de scénarios hollywoodiens?

C’est pourquoi j’affirme, avec aplomb (c’est pour me protéger des radiations), que l’invention de l’arme nucléaire mériterait sérieusement le prix Nobel de la Paix. Certaine m’accuseront d’être totalement cynique envers les victimes japonaises, j’en suis conscient et leur sort a été dramatique bien entendu. Il est toujours délicat de donner du poids aux victimes qu’il n’y a pas eu et l’humanité est bien peu prolixe en remerciements pour des gens qui ne se rendent pas compte qu’ils ont été sauvés à un moment donné. Tout comme les accidents de la route où on parle de « 300 victimes évitées » on est toujours un peu dans du virtuel. On ne pourrait hélas confirmer qu’elles ont été vraiment évitées que le jour où un type inventera la machine à voyager dans le temps.

Bref, j’affirme également que l’Europe ne doit le demi-siècle de paix ininterrompue qui a suivi sa construction, qu’à la présence de deux blocs d’hyper-puissances tous deux munis de l’arme atomique. Qui peut affirmer qu’un conflit franco-allemand n’aurait pas pu se reproduire, sans la menace nucléaire planant, telle une épée de Damoclès, sur les partis en présence?

D’un point de vue purement « mathématique »: vous pouvez retrancher 200 000 soldats de 300 000, vous pouvez comparer des tank avec des avions, mais la capacité de destruction presque « infinie » de la bombe fait que l’infini sur l’infini restera toujours indéterminé. C’est finalement ce qui, la plupart du temps, dissuade d’attaquer. Bombe H contre bombe H, on ne pourra jamais savoir qui sera le vainqueur (il n’en aura probablement pas d’ailleurs). La seule utilisation* de l’arme, au Japon, restera il y a fort à parier unique dans l’histoire, et vient surtout du fait qu’ils étaient les seuls à l’avoir à l’époque!

Étonnant de s’imaginer qu’un tel instrument de mort a peut-être sauvé 10 fois plus de gens qu’il n’en a tué.

*intentionnelle, militaire, je ne parle pas d’un accident ou d’un acte terroriste

 Herve Legourvière (HerveLE)

4 juillet 2013

Comment le gouvernement est en passe de juguler totalement l’immigration

Classé dans : parodie,res publica — hervele @ 3 h 37 min

Face aux chiffres de l’immigration en hausse chaque année ou presque, le gouvernement socialiste répugne à utiliser la manière forte et à taper du poing sur la table, sans doute de peur de se faire mal à la main. Et puis ça n’est pas dans ses gènes d’expulser, de reconduire, de contrôler…

A tous ceux qui continuent de dire que le PS ne fait rien et précipite l’apocalypse, eh bien je m’inscris en faux: le PS a bel et bien une stratégie qui vaut ce qu’elle vaut, la voici en exclusivité:

Il faut s’attaquer à la cause du problème, la cause du problème, d’après les principales chaines de télévision nationales, est que les immigrés viennent chez nous par amour de la France et de sa grandeur, pour le rêve républicain et les valeurs de démocratie qu’il garantit aux opprimés. Supprimons ces vains oripeaux, et plus personne ne voudra venir chez nous! Moralité: a commencé depuis 1 an un sérieux travail de sape en profondeur de notre nation, de notre histoire, de notre prestige, les notions de liberté d’aller et de venir sans être mis en garde à vue ne sont plus qu’un vague souvenir… Bref, toute la politique de gauche qui SEMBLE être une catastrophe pour notre beau pays n’est EN FAIT qu’un astucieux STRATAGÈME secret pour mieux tromper les milliers de migrants prêts sinon à nager vers leurs allocations notre étendard. Mais ils ne l’avoueront jamais, sinon ça ne serait plus un stratagème secret.

CQFD.

 Herve Legourvière (HerveLE)

Cocoa5badge |
Gouvirdc |
Thibaultvillalta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Honfleur2014
| Dans les coulisses de Bruxe...
| iya wis ola papa