27 février 2014

un peu, beaucoup, à la folie!

Classé dans : actualité — hervele @ 10 h 38 min

François Hollande étant en difficulté sur le plan économique, il devient pour le PS plus qu’urgent de satisfaire les clients électeurs en marquant son territoire par diverses productions législatives (je n’irai pas plus loin dans la comparaison canine) qui pourraient faire partie de la liste suivante et auraient comme point commun d’acheter du symbolique à peu de frais et de nuire un maximum à la partie du peuple français que la gauche perdu tout espoir de convaincre un jour.

Cette partie du peuple peut regrouper, de façon plus ou moins complète, les catégories sociales suivantes: catholiques, retraités, propriétaires fonciers, familles traditionnelles, militaires, agriculteurs, expatriés, professions libérales, et bien sûr les riches. Jeu: deviner le point commun entre eux!  C’est facile, au demeurant, ce sont tous des gens qui liraient ces mesures en pensant « oulala qu’est-ce qui nous tombe encore dessus » au lieu de « enfin un progrès vers une vraie société moderne ».

Je fournis donc, et à vocation de compléter l’un de mes précédents billets qui traitait surtout d’égalité homme-femme (voir ici), quelques idées à la gauche, d’une part parce que quand elles arrivent au compte-goutte on a du mal à se faire une idée du tableau entier, et d’autre part pour le plaisir de faire des pronostics, même s’il m’en coûte, et enfin, pour contrecarrer une mauvaise habitude de ce gouvernement consistant à ne jamais aller jusqu’au bout de ses logiques (sans doute pour ne pas effrayer la population).

main cachée poker PS

Qui veut vraiment le socialisme à l’état pur?

 

INSTITUTIONS

- Transformer la devine nationale en « Egalité – Fraternité – Liberté »

- pénaliser la critique de l’Europe et de l’euro

- Créer un « comité indépendant* d’évaluation républicain« , chargé de juger si tel ou tel parti est républicain ou non. *indépendant… du pouvoir peuple, bien entendu.

- inscrire dans notre constitution que la France est un pays multiculturel

- supprimer la francophonie

 

EDUCATION

- interdiction de l’éducation à la maison

- suppression des écoles libres, des grandes écoles

- remplacement du baccalauréat par un « entretien de fin d’études secondaires »

- interdiction de la fessée aux enfants, sur le modèle norvégien (qui ne marche plus)

 

FISCALITÉ – ECONOMIE

- abrogation des déductions fiscales pour dons aux associations non agréées par l’état

- la confiscation des stocks d’or des particuliers

- la saisie de 10% de l’épargne sur les comptes bancaires

- la suppression du quotient familial

- la déclaration de toutes les transactions en liquide entre particuliers et la création d’une TVA sur la revente d’objets d’occation (le site Leboncoin.fr étant un ennemi de la croissance)

- le prélèvement de l’impôt à la source

- l’interdiction d’héberger gratuitement quelqu’un (pas de loyer)

- proportionner au revenu toutes les taxes et redevances fixes, ainsi que tous les services publics (eau, tranports, soins, etc.)

 

EN VRAC

- Rendre la télévision obligatoire dans chaque foyer.

- l’interdiction de la propagande hétérosexuelle.

- le suicide assisté pour toute personne le demandant ou étant en incapacité de le demander.

- interdiction de travailler après 60 ans et du travail bénévole (je suis en retard!)

- interdiction de la chasse, du scoutisme.

- Cultes: interdiction de faire sonner les cloches des Eglises et obligation d’accepter de célébrer des mariages religieux homosexuels (avec possibilité de dérogation exceptionnelle pour certaines religions)

 

C’est là un premier jet, et je ferai évoluer la liste au gré de mes réflexions. Je ne suis pas le premier à faire ce genre d’exercice, si cela vous plaît je vous recommande la bande dessinée « SOS Bonheur » qui est un régal de dystopie.

Hervé.

26 novembre 2013

Grogne fiscale: et si on inversait les rôles?

Classé dans : actualité,parodie — hervele @ 1 h 52 min

Un peu d’humour de fait jamais de mal:

 

écotaxe, grogne fiscale: et si on inversait les rôles...?

écotaxe, grogne fiscale: et si on inversait les rôles…?

6 août 2013

Ce que l’affaire Haziza montre des mauvais réflexes de la gauche…

Classé dans : actualité,res publica — hervele @ 1 h 47 min

L’actualité de la buzzosphère nous a fourni sur un plateau d’argent un véritable cas d’école de l’idéologie PS. Je me pince encore pour savoir si je ne rêve pas, mais non. L’affaire Haziza – Ayoub – Filippetti, deuxième prise:

Les faits sont les suivants: un type A diffuse une pétition demandant le licenciement d’un journaliste-présentateur B, sous prétexte que son travail de journaliste est militant et contraire à la déontologie du métier. La démarche est inédite, mais pourquoi pas. Tout se serait arrêté là si A n’était pas un blogueur influent d’extrême droite et si B n’était pas un journaliste en faveur de la cause israélienne. On comprend dès lors que rien qu’avec ces deux informations, on a l’huile, le jaune d’œuf et la crémière dans le même sac.

Mais ce n’est que le début. Les réactions de la gauche ont été de trois sortes (et de trois sortes exclusivement) à savoir:

1°) Une condamnation unanime de la pétition parce qu’elle a déclenché une avalanche (véridique!) de commentaires injurieux et antisémites.

2°) Une condamnation unanime de la pétition elle-même comme étant antisémite et nauséabonde.

3°) Des messages de soutien nombreux provenant d’élus et de ministres du gouvernement.

Donc je récapitule. Primo, il est rassurant de savoir que la France est un pays paisible qui coule des jours heureux et prospères puisque des ministres en vacances se sont dérangés pour une affaire aussi dérisoire qu’un échauffement des réseaux sociaux sur une pétition de 1500 signataires (une rame de métro, en somme).

Deuxio, il est intéressant de noter que toute critique du travail d’une personne, à partir du moment où elle est juive et de gauche, devient nécessairement antisémite aux yeux du PS (qui, au passage, n’a de cesse de dénoncer les attaques ad hominem mais se lâche en toute impunité pour l’occasion…)

Tertio, il faut bien remarquer que toute action qui aurait pour effet collatéral d’occasionner des débordements est condamnable. Méditez une seconde: cela revient à dire que l’acte, par exemple, de construire une maison richement meublée vous rendrait automatiquement complice et coupable du cambriolage qui pourrait vous arriver rien que parce que vous avez « tenté » et « favorisé » des actes délictueux. (On a vu ce type de raisonnement lors des manif pour tous dont les participants se sont tous soudain transformés en violents homophobes)

Enfin, l’apothéose nous fut donnée quelques jours plus tard par la réaction de la ministre de la culture. Cette dame publie (ou fait publier) un tweet de soutien au journaliste bourré de fautes d’orthographes*, bref prise en flagrant délit notre belle fait la pirouette et dénie toute responsabilité qu’elle rejette habilement sur d’hypothétiques collaborateurs.  Nous sommes donc là en plein syndrome CAHUZAC: « il y a eu cafouillage, on n’a pas été informé, c’était des lois du précédent quinquennat, c’est la canicule, la faute à Sarkozy, et puis même si c’est grave c’est justement l’occasion de s’améliorer c’est génial! » Tout, mais pas responsables. En ce qui me concerne, je suis heureux: j’ai enfin trouvé un travail où on est payé gros sans avoir aucune responsabilité, je vais être ministre de gauche.

Pour conclure, dans toute cette affaire qui est au final une affaire de critique des dérives du journalisme, jamais – je dis bien JAMAIS – une seule réaction de la gauche n’est venue pour soutenir et défendre, sur le fond, le TRAVAIL du fameux employé de France Télévision. Au lieu de cela, l’écran de fumée de la dénonciation et de la discrimination a été déployé à grand renforts de moyens et d’argent du contribuable.

Dormez tranquilles, citoyens!

Hervé Legourvière (HerveLE)

 

* La question de la délégation des comptes tweeter officiel est un autre sujet… la question de la transformation de la politique en communication-spectacle en est un autre encore…

 

 

4 juillet 2013

Comment le gouvernement est en passe de juguler totalement l’immigration

Classé dans : parodie,res publica — hervele @ 3 h 37 min

Face aux chiffres de l’immigration en hausse chaque année ou presque, le gouvernement socialiste répugne à utiliser la manière forte et à taper du poing sur la table, sans doute de peur de se faire mal à la main. Et puis ça n’est pas dans ses gènes d’expulser, de reconduire, de contrôler…

A tous ceux qui continuent de dire que le PS ne fait rien et précipite l’apocalypse, eh bien je m’inscris en faux: le PS a bel et bien une stratégie qui vaut ce qu’elle vaut, la voici en exclusivité:

Il faut s’attaquer à la cause du problème, la cause du problème, d’après les principales chaines de télévision nationales, est que les immigrés viennent chez nous par amour de la France et de sa grandeur, pour le rêve républicain et les valeurs de démocratie qu’il garantit aux opprimés. Supprimons ces vains oripeaux, et plus personne ne voudra venir chez nous! Moralité: a commencé depuis 1 an un sérieux travail de sape en profondeur de notre nation, de notre histoire, de notre prestige, les notions de liberté d’aller et de venir sans être mis en garde à vue ne sont plus qu’un vague souvenir… Bref, toute la politique de gauche qui SEMBLE être une catastrophe pour notre beau pays n’est EN FAIT qu’un astucieux STRATAGÈME secret pour mieux tromper les milliers de migrants prêts sinon à nager vers leurs allocations notre étendard. Mais ils ne l’avoueront jamais, sinon ça ne serait plus un stratagème secret.

CQFD.

 Herve Legourvière (HerveLE)

2 juillet 2013

les veilleurs debout

Classé dans : actualité,res publica,Valeurs — hervele @ 1 h 07 min

Poème au veilleur devant les statues du palais de justice

 

Elle lui murmurait « tes efforts sont en vain
Mon corps entier est d’os, le tien n’est que fatigue;
Quelle cause perdue, de quel pouvoir divin
Penses-tu que tes heures seront la frêle digue?

D’autres que toi, ma foi, ont résisté naguère.
D’autres ont versé leur sang pour que je reste libre! »
Ainsi parlait Thémis, aux balances de pierre,
du veilleur silencieux questionnant l’équilibre.

Le garde attend son ordre: il se prend à douter
« A quoi bon suis-je ainsi, tout caparaçonné! »
Déjà, dans ses lointains cabinets, courroucé,

De l’armure, cherchant le défaut où entrer
Le pouvoir impuissant craint que son heure arrive.
Veillez tous, mes amis, afin qu’un peuple vive.

 

 Herve Legourvière (HerveLE)

Cocoa5badge |
Gouvirdc |
Thibaultvillalta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Honfleur2014
| Dans les coulisses de Bruxe...
| iya wis ola papa