27 août 2013

refus + délégation = acceptation?

Classé dans : actualité,homme & femme,res publica,Valeurs — hervele @ 19 h 38 min

On a beaucoup parlé de liberté de conscience ces derniers temps. Celle des maires, des élus face à des lois moralement critiquables comme l’est la loi Taubira. Mais toute liberté de conscience qui s’oppose doit prouver qu’elle est directement moralement impliquée par les conséquences de la loi. On peut très bien argumenter qu’un mariage homosexuel (et surtout tout ce qui s’ensuit) cause un tort direct au maire. Mais mon point est que le fait de déléguer la célébration d’un mariage à un autre employé municipal, c’est admettre, in fine, que ledit mariage ne dérangeait pas tant que cela l’impétrant puisqu’il se fera quand même sous un autre stylo!

Or n’oublions pas que toute signature déléguée a même valeur que l’originale, et engage de la même façon. Car quelle différence entre un maire et son remplaçant? Le maire est responsable de tout ce qui se passe dans sa commune. S’il délègue, c’est qu’il cautionne. Point final. Si le maire veut manifester réellement son opposition, il refuse la délégation et s’expose au pénal, c’est cela le vrai courage. Car déléguer, c’est se défiler, ou c’est espérer tranquillement qu’éventuellement tous les autres s’y opposeront aussi et on aura juste bloqué le schmilblick sans que l’un ou l’autre soit tout à fait responsable… Du joli quoi! *

Prenons l’exemple d’un catholique qui refuserait un poste de méchant trader parce que le job est immoral: à votre avis qui prendra sa place? Un autre gentil catholique? Perdu: un type sans foi ni loi, il y a fort à parier, my dear. Ainsi de nombreuses personnes bien intentionnées épargnent leur conscience en n’assumant aucune responsabilité. Non, il faut faire le sale boulot soi-même, et il faut surtout le faire moins salement qu’un autre, là seulement on pourra être fier de soi. La droite se plaint que les étudiants journalistes aient tous voté hollande au 2è tour**? eh bien ils n’ont qu’à faire faire à leurs enfants des études de journalisme!

Les expériences de Milgram sur la psychologie sociale montrent qu’il est facile de se décharger de sa responsabilité sur quelqu’un d’autre, et que la conscience est très douée pour se dédouaner dès lors que ce n’est plus moi qui appuie sur la détente.

Hervé Legourvière (HerveLE)

 

* je ne blâme pas les maires, au contraire. Au salaire de misère auquel ils sont payés, je comprends qu’ils rechignent à prendre des risques pénaux! Quant on voit nos ministres, grassement payés mais responsables de rien…

** ce qui, au passage, rend caduque la confidentialité du vote! lol

16 juillet 2013

Nouvelle Marianne: merci google image mot clé « blonde »

Classé dans : actualité,parodie,res publica,Valeurs — hervele @ 12 h 08 min

Pardon d’avance d’ajouter une énième réaction au brouhaha qui a suivi l’annonce du nouveau timbre Marianne.

Le visuel ICI (je ne mets pas d’image sur le blog).

sur l’analyse graphique (uniquement) de la Marianne, je recommande cet article du nouvel observateur pertinent et critique.

Quant à la démarche du dessinateur, totalement militante, qui consiste à associer plus ou moins officiellement notre symbole national à une femen,  certains rétorquent que c’est seulement « inspiré de ».. mais bon pour pondre une telle image tout droit sortie d’un manga, avait-il besoin de s’inspirer précisément de cette femme , et le même résultat n’eut-il pas été obtenu en tapant « blonde » sur Google image?

Et notre devise nationale en sortirait grandie?!

Quid de la liberté, quand ces femmes demandent la suppression des religions?

Quid de l’égalité, quand conduites au poste pour des violences physiques, elles s’en tirent avec un simple contrôle d’identité?

Quid de la fraternité, quand elles disent à ceux qui ne sont pas d’accord d’aller « lécher leur cul »?

D’autres voix s’élèvent, celles qui sont là habituellement pour nous rappeler que ce n’est jamais un tout petit dixième de degré de plus dans la casserole de la grenouille qui va la faire cuire, ces voix pour minimiser l’évènement, « ce n’est qu’un timbre », « plus personne n’envoie de lettre », etc. Au demeurant, il y a plus de gens qui utiliseront ce timbre que de gens possédant un drapeau français, et pourtant l’outrage au drapeau est puni de prison, alors je ne sais pas… (cela est dans la droite ligne de notre président posant devant un drapeau français à l’envers = les symboles on s’en fiche pas mal)

La réaction de l’intéressée vient couronner le tout d’une couche de vulgarité et de haine religieuse, mais elle peut se le permettre à présent qu’elle est logée-blanchie par la République!

J’aurais aimé, en ces temps troublés où la politique est chahutée (ou cahu-tée ?) et minée par de bas intérêts particuliers, qu’au moins un signal positif puisse nous rappeler la noblesse de nos symboles nationaux. C’est raté…

Hervé Legourvière(HerveLE)

Vous aimerez aussi mes autres articles:

Aldous Huxley porte plainte contre Hollande pour plagiat

Comment les anglais ont conquis le monde avec un principe d’utilité

Pourquoi on accuse toujours les entreprises mais on se trompe toujours de bouc-émissaire

Convainquez-vous que le protectionnisme est n’est pas si méchant

Mes arguments pour un jour férié par semaine, au hasard: le dimanche. 

 

 

Cocoa5badge |
Gouvirdc |
Thibaultvillalta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Honfleur2014
| Dans les coulisses de Bruxe...
| iya wis ola papa