• Accueil
  • > parodie
  • > problème => embauche de fonctionnaires => solution

19 décembre 2013

problème => embauche de fonctionnaires => solution

Classé dans : parodie,pensées,res publica — hervele @ 2 h 19 min

Il est un mal profondément français qui mérite quelques mots tant il participe à ce climat délétère qui règne en France au regard du respect de la règle commune. Oui, nous avons un gros problème avec le respect de la loi dont la cause m’est, malheureusement, inconnue. Est-ce notre esprit gaulois qui fronde le « dura lex sed lex » palatin? Est-ce le méchant héritage de mai 68 qui interdit d’interdire d’interdire d’interdire? Mais passons. Je dis souvent qu’il n’y a qu’une chose qui m’énerve plus qu’une mauvaise loi, c’est une mauvaise loi non respectée.

Ainsi en va-t-il du code de la route transformé petit à petit en « charte de vivre-ensemble convivial entre piétons et automobilistes ». Je dois dire que les socialistes, généralement les plus arrangeants avec le respect de la règle, ont fait de l’empathie et de la non-stigmatisation un droit opposable à la loi républicaine.

Pourtant c’est simple: 4ème classe, 135euros, 4 points

il y a, en France, un peu moins de 1300 procès verbaux par an pour l’infraction de refus de priorité à un piéton. C’est l’exemple que j’ai choisi pour illustrer mon billet, pour plus de détails voir ici. A comparer aux 21 millions de flashs pour excès de vitesse, cela juste… anecdotique. On imagine d’ailleurs la conversation entre deux gendarmes après la 5ème bière au bar:

« eh, Robert, chiche demain pour rigoler on verbalise un pauvre gars pour refus de priorité à un piéton?
- …? ça existe ce truc?
- oooh oui, c’est classe 4! La dernière fois j’avais fait la blague à l’adjoint au maire, il était fou! »

Mettons, estimation basse, qu’un français moyen traverse 5 passages cloutés par jour. Mettons qu’une fois sur 2 il laisse passer au moins une voiture avant de s’engager, ce qui est un abandon de priorité (=un PV pourrait être dressé). Un automobiliste refusant la priorité à un piéton a donc moins d’une chance sur 130 000 d’être verbalisé. J’aimerais qu’on me trouve une infraction aussi peu punie que celle-là*.
Double sentiment d’injustice, donc, pour les automobilistes malchanceux qui font partie des 1300 pigeons, et pour les honnêtes automobilistes qui voient les autres enfreindre joyeusement et impunément la règle. D’ailleurs la mimique de reconnaissance étonnée de la plupart des piétons lorsqu’on les laisse passer en dit suffisamment long…

Donc le non-respect de la priorité au piéton est puni par la loi. Chiche. Mais il aura fallu, devant l’ignorance manifeste de cette règle (dixit des blogs de sécurité routière), pondre un nouveau texte rappelant la loi existante. On comprendra que quand la police ne fait pas son travail, le législateur le fait à sa place est est payé pour « rappeler » que des lois existent… (facepalm)…

Légifrance – Loi rectificative du 18 décembre 2013 N°183 – 112 heures de débat

- Article unique –

« La loi d’avant est toujours en vigueur les gars, tenez-vous-le pour dit. »

Face à ce manque de civisme patent des automobilistes (et probablement après quelque fait divers tragique ayant ému la population et occasionné des cauchemars à Valérie Trierweiler), les maires de France ont décidé de frapper fort car il fallait sévir du poing sur la table: on a donc appliqué la méthode N°1 de résolution des problèmes en France: l’embauche de fonctionnaires. De police? Non non. Non. Ben non, voyons! On n’est pas des fascistes quand même! On embauche des gens payés pour faire le même boulot que les petites loupiotes clignotantes du passage piéton.

pompons

Effectivement, remplacer une ampoule qui coûte 30€/an en électricité par un emploi mi-temps, ça a le double effet kisskool d’augmenter artificiellement le PIB de la France de 15000€/an alors et d’augmenter de un l’effectif syndical à la mairie (frottage de mains). Au même moment, des ministres du « redressement productif » expliquent qu’il faut innover, produire à haute valeur ajoutée, être efficaces, automatiser nos industries, etc. LOL.

Bref, loin de moi l’idée de critiquer le travail de ces personnes (qui s’acquittent sûrement de leur mieux de la tâche qui leur est confiée), mais constatons qu’à chaque rentrée scolaire on voit fleurir ce genre de super-héros de la famille en poussette, gilet jaune et panonceau au clair, qui s’interpose au flux agressif d’automobilistes. Vous aurez sans doute remarqué que plus vous freiniez gentiment pour laisser passer le piéton, plus le super-héros s’interposait de façon manifeste et véhémente, comme s’il voulait signifier: « hé ho c’est moi qui te dis de t’arrêter tu vas pas commencer à menacer mon emploi! » Personne ne s’est demandé si le message reçu inconsciemment par l’automobiliste n’était pas: « ah bon, voila un type qui me dit quand m’arrêter donc quand il est pas là je fonce ».

Voilà, la Grande Déresponsabilisation est en marche, une fois de plus. L’état vous tient la main même quand vous traversez.

On aura surement, dans les années qui viennent, des embauches d’hommes-feux-rouges, d’hommes-stop, d’homme-rond-point… enfin, je n’ai qu’une peur, c’est que Ségolène Royal réclame soudain des droits d’auteur sur une idée qui, après tout, est la sienne à elle, celle de raccompagner chaque policier chez lui par un autre policier, ouvrant la voie au mouvement perpétuel régalien.

Hervé Legourvière

* peut etre la haute trahison?

Laisser un commentaire

Cocoa5badge |
Gouvirdc |
Thibaultvillalta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Honfleur2014
| Dans les coulisses de Bruxe...
| iya wis ola papa