• Accueil
  • > actualité
  • > Charlie Hebdo ou comment accli-mater des religions à la laïcité

11 juillet 2013

Charlie Hebdo ou comment accli-mater des religions à la laïcité

Classé dans : actualité,parodie,Valeurs — hervele @ 2 h 47 min

Charlie Hebdo: les fidèles doivent-ils tendre l’autre joue ou dénoncer une atteinte blasphématoire?

Le petit journal satyrique a encore frappé, cette fois c’est l’Islam qui fait les frais d’une une (Word me propose « effacer le mot répété » lol) qui tient plus de l’inscription au Tipp-Ex sur une table de lycée que d’un trait d’esprit mûri par une grosse journée de brainstorming. On attend dorénavant des attaques sur tous ceux qui ont jusque là été épargnés, j’ai nommé les roux, les végétariens, les Belges, les ambidextres… bref, tous ceux qui sont toujours dans le fameux avion de la blague.

Qu’à cela ne tienne, pour le moment Charlie Hebdo concentre ses attaques sur la deuxième religion française et sur la religion historique (réciproquement l’islam et le catholicisme (les deux étant devancées, personne ne le sait, par l’astrologie en nombre d’officiants)).

L’histoire littéraire, montre qu’une œuvre pamphlétaire est d’autant plus réussie qu’elle dénonce d’un sujet 1°) sensible 2°) censuré 3°) propice à des abus. A certaines époques l’Église faisait sans problème un « check all », mais aujourd’hui? Ici la question centrale est : pourquoi les musulmans s’offusquent beaucoup plus que les cathos de ce genre de dessin? Et qui a raison, c’est-à-dire quel est le comportement le plus efficient en termes de « marketing » pour une religion? (deux pièces dans le cochon!).

Premièrement ces dessins respectent la loi française qui ne reconnait pas le blasphème. Est-ce une bonne chose? Oui (et au passage la loi de 1905 a été faite tout autant pour protéger l’Etat de l’Église que l’inverse…).  Les musulmans par leur indignation montrent qu’ils n’ont pas intégré cette loi dans leur culture, pas apprivoisé la laïcité, et qu’il y a encore du chemin à faire. Il faut que la main passe et repasse pour assouplir le cuir!

Bref, si nous voulons que ce journal continue à vendre, offusquons-nous à chaque fois, nous faisons ses choux gras; mais si au contraire nous voulons que les caricatures s’arrêtent, rien de plus simple: le mépris! Faisons comprendre au monde que les cathos ont accepté les règles de la vie laïque, qu’ils sont au dessus de la mêlée, que leur foi est infiniment plus solide que ces quolibets de caniveau, et qu’enfin, à la limite, ils se voient érigés en victimes injustes d’une presse qui pour vendre ne sait plus que salir. Circulez, y’a rien à voir.

Tocqueville, encore une fois, le disait prophétiquement: ce n’est que le jour où une religion renonce enfin à son pouvoir temporel sur les fidèles qu’elle acquiert, aussitôt, un pouvoir spirituel d’autant plus fort et légitime sur eux, qu’il sera »choisi » et non « subi ».

 

Hervé Legourvière (HerveLE)

 

Laisser un commentaire

Cocoa5badge |
Gouvirdc |
Thibaultvillalta |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Honfleur2014
| Dans les coulisses de Bruxe...
| iya wis ola papa